Comment aider votre compagnon à surmonter son daddy blues ?

comment-aider-votre compagnon-a-surmonter-son-daddy-blues

Vous venez d’accoucher et au lieu de se montrer enthousiaste, votre compagnon semble plutôt prendre ses distances ? Votre partenaire est peut-être victime d’un phénomène qui touche environ 40 % des hommes, le daddy blues. Si tel est le cas, vous devez impérativement l’aider à s’en sortir avant que cela ne se transforme en une grosse dépression. Voici comment vous y prendre.

Comprendre le daddy blues

Le daddy blues est une dépression post-partum qui touche le nouveau papa. Cela peut paraître surprenant puisque ce n’est pas lui qui a accouché, mais le baby blues du papa touche environ 4 hommes sur 10. Il se manifeste par des sentiments à l’antipode de ce que devrait ressentir un nouveau père. En effet, au lieu de ressentir de la joie, le papa éprouve plutôt de la fatigue, de la tristesse et de l’anxiété. Il peut également développer une certaine irritabilité, une perte de l’appétit ou s'abstenir de toute implication dans la procédure visant à l'obtention d'une place en crèche d'entreprise pour l'enfant.

Le daddy blues résulte en général d’une brusque prise de conscience par le papa des lourdes responsabilités qui sont désormais les siennes. En outre, certains hommes craignent l’abandon, car toute l’attention de la nouvelle maman est désormais braquée sur le nouveau venu. Si votre compagnon est victime d’un blues du papa, il est urgent de l’aider à s’en sortir au risque de le voir se replier sur lui-même.

Impliquez votre compagnon dans la routine du bébé

Le premier moyen pour aider un papa victime du daddy blues, c’est d’établir le contact entre lui et le bébé. Pour cela, il est recommandé de le faire participer aux soins quotidiens de son enfant. Vous pouvez lui demander par exemple de chauffer le biberon, de préparer le bain du bout chou ou de s'occuper de l'inscription du bébé à la crèche d'entreprise. Vous pouvez aussi lui apprendre à langer l’enfant de façon à ce qu’il puisse le changer si vous êtes occupé. Invitez-le également à participer à vos moments privilégiés avec bébé, la tétée, la mise au berceau, etc. En impliquant pleinement votre compagnon dans la vie de votre bébé, vous lui permettrez de reprendre confiance en lui. Ainsi, peu à peu, il arrivera à vaincre cette peur de l’abandon qui le tourmente.

Rassurez le nouveau papa

Être une nouvelle maman n’est pas facile, pourtant vous avez eu 9 mois pour vous faire à l’idée. Chez certains hommes, les choses sont plus complexes, car ils ne se rendent à l’évidence que le jour où ils posent pour la première fois le regard sur leur enfant. Un papa victime du daddy blues a besoin d’être rassuré. Ce n’est pas le moment de lui reprocher son apparente indifférence envers le bébé. Au contraire, vous devez le traiter avec bienveillance et lui montrer que vous comprenez. Votre compagnon doit sentir que le bébé n’est pas venu pour prendre sa place dans votre vie, mais pour renforcer votre amour à tous les deux.

Soyez tolérante

Avec la grossesse et l’accouchement, votre corps a certainement subi des changements, masque et kilos de grossesse, baisse de libido, etc. Un papa victime du blues du papa aura tendance à tenir le bébé responsable des changements subis par le corps si parfait de sa femme. Là encore, vous devez vous montrer compréhensive. C’est à vous de lui montrer que c’est un mal pour un bien. Faites-lui également comprendre que cette situation ne sera que temporaire. Faites-lui ressentir que pour le moment vous avez besoin de lui à vos côtés puisque vous êtes vous-même épuisée par les bouleversements qui sont survenus avec l’arrivée de bébé.

Trouvez du temps pour lui

Nous l’avons déjà mentionné, c’est la peur de l’abandon qui est la première cause du daddy blues. Il est donc possible de le combattre et même de le prévenir en trouvant du temps à consacrer à votre compagnon malgré le bébé. Profitez du sommeil du petit bout pour partager un café avec lui, blotti l’un contre l’autre dans le canapé. Si vous en sentez le courage, confiez le bébé à un proche et allez faire un tour avec votre chéri, il vous en sera reconnaissant. Proposez-lui aussi de vous aider à prendre votre bain. Cette approche peut être très efficace surtout si vous avez subi une césarienne ou si vous avez eu une épisiotomie.

Demandez l’aide d’un spécialiste

Si malgré vos efforts, votre compagnon continue de sombrer dans la dépression, il est temps de demander l’avis d’un spécialiste. Ce dernier a les qualifications nécessaires pour emmener votre partenaire à se confier sur son ressentiment. Il pourra ainsi l’aider à retrouver son équilibre afin d’assumer pleinement son rôle dans le couple. Un spécialiste reste donc le dernier recours pour éviter à votre couple un baby clash.


Laisser un commentaire